F 772 - LE BRETON

Tape de bouche du Breton 1954.



Profil du BRETON en 1964. 

Publié avec l'aimable autorisation de Bertrand MAGUEUR qui en est l'auteur, encore merci à lui.




Jacques Marquet a lui aussi travaillé sur les escorteurs rapides, il a pris plusieurs dates pour représenter le Breton sous différentes configurations (octobre 2012).






DESCRIPTION

L'escorteur rapide LE BRETON est le 12ème escorteur de la série. Il a été mis sur câle le 02.11.54 à l'arsenal de Lorient, en service le 20.08.57, et a été coulé lors d'un exercice le 09.05.95. Il est équipé d'un bloc passerelle mieux dessiné, plus vaste et qui protège mieux personnel et équipements. Cette passerelle dans une forme plus large sera la norme pour tous les escorteurs qui suivront.

Les parrains du Breton étaient les conseils généraux des Côtes du Nord, Finistère, Morbihan et Ile et Vilaine.


LE BRETON

Matricule
E12
Numéro de coque
F772
Classe / type
ER E52A/Le BRETON
Chantier de construction
DTCN à Lorient
Mise sur cale
01.11.54
Lancement
23.04.55
Prise d'armement pour essais
16.07.56
Présentation essais officiels
25.07.57
Clôture d'armement
03.1957
Admission au service actif
20.08.57
Complément - désarmement ou réserve
04.1976
Dernière cérémonie des couleurs
02.04.76
Condamnation
29.11.77
Numéro de condamnationQ579

HISTORIQUE

Affectations successives
20.08.57 Toulon (gasm).

18.10.57 Toulon (7e der).

03.07.60 Toulon.

10.10.60 Toulon (escadre/3e fer).

09.10.61 Brest (escadre légère/3e der).

1962 Toulon.

05.1965 Brest (premar2/7e der).

15.09.66 Brest (escadre atlantique/7e der).

02.1967 Brest (escadre atlantique/1e der).

1968 Brest (groupm).

Faits marquants

Entre le 5 janvier 59 et le 21 novembre 61, Le Breton participe avec les autres escorteurs rapides aux opérations en Afrique du Nord.

Comme 12 autres escorteurs rapides, il est déclaré comme unité combattante pour sa participation aux opérations durant les évènements d'Algérie.

En juin/juillet 1962, Le Breton sert de bâtiment amiral de l'escadre légère après le désarmement du Châteaurenault et l'arrivée du Chevalier Paul.

Février/mars 1964 Le Breton est avec la 7e der, aux Antilles et en Afrique Occidentale.

Jusqu'à la dissolution de la 7e der, Le Breton sert aux sorties en mer au profit des écoles de la 2eme région.

En 1968, il rejoint le Groupe Naval d'Essais de Missiles (Groupe M) en remplacement du Basque. Il y travaille aux côtés du Guépratte, du Savoyard et de la 24 ème division de dragueurs de mines.

Juillet 1975 Le Breton est à Halifax avec le Henri Poincaré.

1976 Le Breton est mis en reserve, il sert de brise-lames au Port du Chateau à Brest.

09.05.95 Le Breton est coulé en même temps que le Vendéen en Atlantique lors de l'exercice "Suroit-Nominex", il sert de cible à des bombardements. Les escorteurs rapides n'existent alors plus que dans la mémoire de ceux qui les ont armés.

Les commandants du Breton.

CC PICARD DESTELAN
16 juillet 1956
CC HUGUES
15 octobre 1965
CC MARIE F.
16 décembre 1957
CC BEULIER
9 juin 1967
CC GIRAUD
23 décembre 1958
CC DELORT-LAVAL
6 décembre 1968
CC LANNUZEL
25 décembre 1959
CC VIGNON
12 décembre 1969
CC FRAISSE
10 novembre 1960
CC LAUGA
17 juillet 1971
CC de TURCKHEIM
4 novembre 1961
CC GAY
20 décembre 1972
CC FRICOTEAUX
12 octobre 1962
CC SALLE
6 septembre 1974
CC BEAUSSANT
18 avril 1964
..

PHOTOS

........