F 768 - LE LORRAIN

Du 9 au 11 octobre 1962, Le Lorrain participe à l'exercice "Linois". Ces manoeuvres d'escadre consiste à assurer la protection d'un convoi Algérie-France. Le 11 octobre 1962, au cours d'exercices de tir, l'escorteur rapide Le "Béarnais" aborde le "Lorrain" par son babord arrière. Le choc est très violent, l'étrave du "Béarnais" entre dans la coque du "Lorrain" jusqu'à toucher l'affût de 57mm arrière qui tombera alors à la mer. On déplorera le décès de 3 marins du "Lorrain".  Sur cette photo l'escorteur est mis au sec à Toulon pour évaluer les dégâts et faire les réparations. (Photo Service Historique de la défense à Châtellerault - 1962).


Vue en bassin de la partie arrière du bateau. L'impact a eu lieu au niveau de la valise porte-torpille babord arrière, en diagonale vers l'arrière. Le cercle noir juste devant le treuil arrière est l'emplacement de l'affût de 57mm arrière qui a disparu. (Photo Service Historique de la défense à Châtellerault - 1962).


Plage arrière. Si l'on regarde le plan du Lorrain, on s'aperçoit que l'étrave du Béarnais a perforé la coque à l'arrière du poste d'équipage de" 37 hommes" arrière, le poste n° 4, puis a embouti la cloison avec l'autre poste d'équipage arrière en emportant au passage le bureau militaire. Sur cette photo on voit les poulaines ou plutôt ce qu'il en reste. (Photo Service Historique de la défense à Châtellerault - 1962).


Vue des dégâts à partir du pont, vue vers l'avant de l'emplacement de la valise porte-torpilles babord arrière. (Photo Service Historique de la défense à Châtellerault - 1962).



Autre vue de la "plaie" du Lorrain. Sur le pont la valise porte-torpilles, en dessous, le poste d'équipage, on peut apercevoir en blanc et encore en partie en place, les casiers dans lesquels étaient stockés les hamacs. Ces casiers longeaient la coque dans les postes d'équipage. (Photo Service Historique de la défense à Châtellerault - 1962).


Vue prise depuis la plage arrière vers l'avant. Au dessus, l'affût de 57mm supérieur, en dessous de l'affût les poulaines de l'équipage. Le cercle en bas à droite du cliché est le fût de la tourelle arrière disparue. (Photo Service Historique de la défense à Châtellerault - 1962).


Photo prise par les experts dans le poste d'équipage babord arrière. (Photo Service Historique de la défense à Châtellerault - 1962).


Pas de légende sur cette photo, mais je pense qu'il s'agit de la cloison séparant les deux postes équipage à babord arrière (les postes 4 et 5), en face, les armoires de rangement, au premier plan devaient se trouver les tables sur lesquelles l'équipage prennait ses repas. (Photo Service Historique de la défense à Châtellerault - 1962).



Vue vers l'arrière de l'intérieur du poste 4, l'impact a eu lieu à droite de la photo, le bureau militaire doit se trouver derrière la pancarte d'identification au centre. (Photo Service Historique de la défense à Châtellerault - 1962).


Vue du bureau militaire dans lequel l'étrave du Béarnais s'est arrêtée. L'accident a fait 3 morts et sans doute pas mal de blessés. Je tiens encore à remercier le Service Historique de la défense et surtout sa section de Châtellerault pour avoir rendus disponibles ses documents très émouvants. (Photo Service Historique de la défense à Châtellerault - 1962).

"Retour à la description "