SOUVENIRS DU BRETON

Souvenirs du Breton par Jacques entre 1962 et 1964
Souvenirs du Breton par Lucien ZURMELY en 1971-1972
Souvenirs du Breton par André WERLING en 1965-1966
Souvenirs du Breton D'auteurs et de dates divers
Souvenirs du Breton Michel SELAC en 1967
Souvenirs du Breton Michel DABOUDET en 1964
Souvenirs du Breton par "bbmecan" en 1972






Au début des années 1960, Jacques s'engage dans la marine nationale, il y obtient la spécialité d'électro-mécanicien, mais surtout car c'est beaucoup plus rare, il lui est attribué le certificat de clairon. Il embarque aussi sur le Breton entre 1962 et 1964, il m'a autorisé à mettre les photos ci-dessous en ligne, merci à lui. (mise en ligne : 22/09/2012)



Le Breton à Brest. Nous sommes en juillet 1962. Vous pouvez admirer sur son tribord le bâtiment de ligne Richelieu qui a malgré son âge encore fière allure. Sur l'arrière du cuirassé, on peut voir les tourelles triples de 155mm. (Photo Jacques via le forum des anciens cols bleus - 1962)




Au large de Lorient, avant de partir pour la croisière d'été de 1962, le Breton se livre à quelques exercices comme ce lancement de torpille d'exercice. (Photo Jacques via le forum des anciens cols bleus - 1962)




Le 12 octobre 1962, le capitaine de corvette Fricoteaux prend le commandement du Breton. Il remplace le capitaine de corvette de Turckheim que l'on voit sur cette photo en train de quitter le bord. (Photo Jacques via le forum des anciens cols bleus - 1962)




Mai 1963, le Breton est en grand carénage à Lorient. Voici une belle vue de l'hélice babord . (Photo Jacques via le forum des anciens cols bleus - 1963)




Toujours lors du carénage de mai 1963, les deux hélices et le gouvernail. (Photo Jacques via le forum des anciens cols bleus - 1963)




Mai 1963 à Lorient. Le Breton a retrouvé ses plus beaux habits, propre comme un sou neuf. Encore un tout grand merci à Jacques pour ces photos. (Photo Jacques via le forum des anciens cols bleus - 1963)



 (retour en haut de la page)


En 1971, Lucien ZURMELY fait son service militaire et embarque comme matelot mécanicien sur le Breton. Voici des photos qu'il a prises à l'époque et qu'il a bien voulu m'autoriser à mettre en ligne. Merci à lui, embarquez aussi et bonne lecture. (mise en ligne : 18/02/2012)



Le 14 juillet 1972, une partie de l'escadre célèbre la fête nationale à Copenhagen au Danemark. Sur cette photo on peut voir en partant de la droite, le Breton, un autre escorteur rapide que je pense être le Savoyard. Ensuite un aviso-escorteur dont je ne peux malheureusement pas lire le numéro de coque. Tout au fond à gauche, on peut voir le BEM Henri Poincaré. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)



1972. Dans le poste avant. Les bannettes qui ont remplacé les hamacs. L'univers intime était pour le moins mesuré, mais chacun essayait de le personnaliser comme il pouvait. Tout en bas, les 3 petits caissons pour mettre les chaussures. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)




1972. Nous sommes dans la coursive principale du Breton. Voici Lucien Zurmely. Je vous laisse méditer sur l'étroitesse et l'encombrement de l'endroit quand, lors d'un poste de combat par exemple, l'équipage se précipitait à son poste. Chaque chose a sa place, l'ordre doit impérativement régner. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)




1972. L'étrave du Breton. A gauche un autre escorteur rapide, je pense au Basque à cause de l'appareil derrière le télépointeur de 57mm. Nous devons être à Brest. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)



1972. Une autre vue du Breton. Prise sans doute au même moment, on peut voir à couple l'autre escorteur rapide, sans doute le Basque, puis tout à gauche un escorteur d'escadre, comme on peut voir en noir l'antenne du radar ANSPS39, je pense à un escorteur refondu TARTAR (Dupetit-Thouars, Du Chayla, Bouvet ou Kersaint) . (Photo Lucien ZURMELY - 1972)




1972. Le Breton fait des essais de vitesse maximale. Cette photo est intéressante car elle nous permet de voir le container installé derrière le mât arrière quand le Breton servait dans le groupe "M" pour le suivi des essais de missiles dans l'Atlantique. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)



1972. Le Breton au cours d'essais de vitesse maximale. L'affût double de 57 mm arrière est basculé sur babord. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)



1972. Moment de détente plage arrière. Le paysage à l'arrière fait penser au littoral dalmate, le Breton a fait une incursion en méditerrannée en novembre 1972, sinon son terrain de "jeu" était plutôt les eaux froides de l'Atlantique nord, si quelqu'un reconnait l'endroit (archipel suédois ?). (Photo Lucien ZURMELY - 1972)

 (retour en haut de la page)



(Photo : breton_zurmely_10.jpg) Suite à la remarque judicieuse d'un ancien, je vais ajouter en début de commentaire le nom de la photo afin de faciliter les remarques éventuelles. Ce même ancien, Michel Daboudet, m'a donné un bon truc pour différencier le Breton du Basque ou de L'Agenais qui ont comme les E52B la même passerelle fermée. Sur le Breton, l'antenne du radar de navigation était décalée sur babord comme c'est bien visible sur cette photo, il était le seul à avoir cette caractéristique semble-t-il. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)





(photo : breton_zurmely_11.jpg). 1972. Le Breton est en cale sèche à Brest.  (Photo Lucien ZURMELY - 1972)




(photo : breton_zurmely_12.jpg). 1972, Le Breton est en cale sèche à Brest, je pense que nous sommes dans le bassin n°2 de Pontaniou en bord de Penfeld.  (Photo Lucien ZURMELY - 1972)



(photo : breton_zurmely_13.jpg). 1972, Le Breton est en cale sèche à Brest, photo prise au même endroit que la précédente.  (Photo Lucien ZURMELY - 1972)



(Photo : breton_zurmely_14.jpg). 1972. Machines du Breton, plus précisément une des turbines. Je trouve à cette photo un petit air des "temps modernes" de Chaplin. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)




(Photo : breton_zurmely_15.jpg) 1972. Lucien Zurmely toujours dans la machine, mais cette fois devant le panneau de commande de l'hélice tribord, la photo est un peu floue mais donne une bonne idée de l'endroit. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)




(Photo : breton_zurmely_16.jpg). 1972. Lucien auprès d'un des moteurs diésel du bord de marque "Renault". (Photo Lucien ZURMELY - 1972)




(Photo : breton_zurmely_17.jpg). 1972. Lucien Zurmely pose avant de descendre à terre, photo prise devant les tubes-lance torpilles. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)

(retour en haut de la page)




(Photo : breton_zurmely_18.jpg) A nouveau Lucien Zurmely plage avant, entre les tubes lance-roquettes ASM de 375mm, sans doute au cours d'une escale, remarquez les tapes de bouche. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)




(Photo : breton_zurmely_19.jpg) Toujours plage avant. Pour les spécialistes, remarquez les détails des lignes de mouillage. A gauche un autre escorteur rapide que je n'ai pas encore identifié. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)


(Photo : breton_zurmely_20.jpg) A l'intérieur du poste, les copains mécaniciens posent. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)




(Photo : breton_zurmely_21.jpg) Toujours dans le poste des mécaniciens, moment de détente, remarquez à l'arrière le mode de rangement des célèbres valises marine. Sont visible sur cette photo, Weber, Christian Amisse, Daniel Giroud, Marino et autres ?. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)



(Photo : breton_zurmely_22.jpg) Toujours la bande de copains, mais cette fois sur le pont. A l'arrière un des deux TCD, soit l'Orage, soit l'Ouragan. L'Orage a été en IPER à Brest du 15/11/1971 au 02/02/1972 et l'Ouragan a aussi été en IPER à Brest mais du 15/01/1972 au 10/04/1972. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)



(Photo : breton_zurmely_23.jpg) Pour finir les photos de Lucien Zurmely, voici le Breton le nez dans la plume. Encore un grand merci à Lucien Zurmely pour ces envois et pour l'autorisation de mise en ligne. (Photo Lucien ZURMELY - 1972)




 (retour en haut de la page)




André WERLING embarque comme matelot électricien sur le Breton, il va y faire une partie de son service militaire, il va ensuite embarquer sur le Bordelais en subsistance. Il a bien voulu m'autoriser à mettre en ligne ses souvenirs d'une époque à la fois si proche et si lointaine. Un grand merci à lui de nous les faire partager. (mise en ligne : 22/01/2012)


Juillet 1965, le Breton entre dans un fjord norvégien. Le temps semble magnifique. (Photo André WERLING - 1965)



Juillet 1965. Le Breton s'engage dans un fjord norvégien. dans son sillage un autre bateau de la Royale, peut-être le Bordelais qui a aussi été en scandinavie durant l'été 1965. (Photo André WERLING - 1965)



1965. Poste 4 du Breton, le poste des mécaniciens et des électriciens. Je ne sais pas ce que l'on fête, mais comme le vin bouché est de sortie, l'évènement doit être d'importance. (Photo André WERLING - 1965)



Décembre 1965. Le Breton comme toutes les autres unités, fête la Saint Eloi et la Sainte Barbe, patrons de plusieurs spécialités. Des objets divers et variés sont alors confectionnés, à vous de les découvrir, pour ce qui est de reconnaître les auteurs, cela risque d'être un peu plus compliqué. (Photo André WERLING - 1965)



Décembre 1965. Toujours les fêtes de Sainte Barbe et Saint Eloi, mais cette fois il semble que cela se passe dans un poste d'officiers mariniers. (Photo André WERLING - 1965)



Noël 1965. Le Breton est de retour à Brest. Les membres du poste 4 ont confectionné cette crêche avec les moyens du bord, les santons sont faits avec des bouteilles vides et des ampoules électriques, du papier, des chiffons et de la peinture, l'imagination est au pouvoir et cela a dû faire de très beaux souvenirs. (Photo André WERLING - 1965)



Noël 1965. Après le repas de noël dans le poste 4. C'est la fête et la chorale est au complet, on peut aperçevoir au fond la crêche de noël détaillée plus haut. (Photo André WERLING - 1965)



La fête est finie, le travail reprend ses droits en l'occurrence un ravitaillement en mazout effectué par le pétrolier ravitailleur la Saône. Remarquez à gauche de la photo l'étrange "camouflage" de la vedette du commandant du pétrolier. (Photo André WERLING - 1965)



Décembre 1965. André WERLING, pose plage arrière du Breton, quelque part en mer d'Irlande lors du voyage en Ecosse. (Photo André WERLING - 1965)



1966 à Lorient. C'est la quille, Le Breton se trouve en carénage à Lorient, l'équipage est logé à terre dans l'arsenal durant les travaux. André a entre temps fait une subsistance sur le Bordelais. Voilà, Le service militaire est terminé, ces jeunes hommes ne le savent pas encore, tout occupés qu'ils sont à leur joie d'être enfin "libres", mais cette courte période passée à bord va sans doute leur rester dans la mémoire plus qu'ils ne le pensent. Encore un tout grand merci à André pour ces photos d'une époque révolue. (Photo André WERLING - 1966)



(retour en haut de la page


Quelques souvenirs du Breton à des dates diverses et d'auteurs qui ne le sont pas moins : (mise en ligne : 18/12/2010)




Comme l'indique la légende, le 20 aôut 1974, le capitaine de corvette Monteigne de Ponsin devient le nouveau commandant du Breton et se fait présenter l'équipage. (Photo "Cols Bleus - 1974)


Le Breton s'apprête à effectuer un exercice ou un ravitaillement avec le Henri Poincaré sans doute dans le cadre des sorties du groupe M. (Photo Byache - 19??)



Photo classique de l'étrave faisant éclater une lame. Les rapides encaissait bien ce genre de mer quand la lame était de face, le travers était tout à fait différent. (Photo Byache - 19??)



Janvier 1963, le Breton taille sa route en Atlantique, la belle ligne des escorteurs rapides par temps clair et calme. (Photo Waché - 1963)



Tout à fait différente, cette photo du Breton par mer formée, le bateau est un peu plus enfoncé dans l'eau, il faut dire que le pont était assez bas et souvent mouillé. Photo trouvée sur le site www.alabordache.com dont je ne connais pas l'auteur. (Photo www.alabordache.com - 19??)



Une photo aussi trouvée sur www.alabordache.com sans auteur mentionné, peut-être prise au même moment que la précédente. (Photo www.alabordache.com - 19??)



Le Breton appareille d'un port encore inconnu, sans doute industriel. Le temps n'est pas très beau. Photo également issue du site www.alabordache.com. (Photo www.alabordache.com - 19??)



(retour en haut de la page




De 1967 à 1969, Michel SELAC embarque sur le Breton. Il occupait dans la Royale la spécialité d'électricien. Il m'a autorisé à publier les photos ci-dessous, souvenirs de sorties mémorables en atlantique et mer du Nord. Merci Michel pour ces documents. (Mise en ligne le 23 janvier 2010).

 

Le Breton arrive à Ponta Delgada aux Açores. Plage arrière, les aussières sont frappées. J'aime beaucoup cette photo prise sur le vif. Il n'y a plus à l'époque d'affût de 57mm sur la plage arrière. Remarquez en haut et à droite la plate-forme hélicoptère qui équipait le Henri Poincaré. (Photo Michel SELAC - 1967-69)



Cette photo se situe juste avant la précédente, le Breton se présente à quai. On voit bien ici les transformations par rapport aux autres rapides surtout à l'arrière. Le port en dans le brouillard, le climat aux Açores était très océanique, la navigation entre la France et les Açores n'était pas simple surtout pour des bateaux légers comme les rapides. Il fallait passer le golfe de Gascogne et ses coups de tabac légendaires puis affronter les rigueurs de l'océan. (Photo Michel SELAC - 1967-69)


Toujours à Ponta Delgada, la même photo que la précédente mais agrémentée par le photographe portugais d'une carte de l'archipel. Le groupe "M" assurait le suivi des missiles tirés depuis le centre d'essais des Landes en direction des Açores, suivi et sécurisation de la zone de retombée.(Photo Michel SELAC - 1967-69)


Le Breton fait escale en Norvège et remonte le "Sognefjord". Ce fjord est le plus long de Norvège (204 km) et le deuxième du monde. Il se situe au nord de Bergen. La photo est prise depuis la baleinière du bord, les permissionaires vont descendre à terre. Michel se souvient de sa visite, avec trois autres copains, ils ont fait une récolte énorme de fraises des bois, exploré un névé, traversé une galerie de glace transparente et que leur repas dans la nature a été perturbé par une chèvre sauvage qui s'est nourrie de leur pique-nique. Tout cela participait du charme des escales. Encore merci à Michel pour ces très belles photos. (Photo Michel SELAC - 1967-69)



Pour illustrer les photos de Michel avec le groupe "M", voici une photo du Henri Poincaré prise du Breton. Dans les souvenirs de Michel, ce bateau, ancien pétrolier italien, était affectueusement surnomé la "grosse Lulu". Allez savoir pourquoi. (Photo Byache - 19??)


(retour en haut de la page


En 1964, Michel DABOUDET était quartier-maître timonier sur le Basque et a pris quelques photos du Breton lors de manoeuvres ou croisières communes. En voici quelques unes, encore merci à Michel DABOUDET pour ces souvenirs. (mise en ligne le 02/01/2010).


1964. Le Breton appartient à la 7ème division avec le Basque (chef de division) et le Champenois. Ils font une croisière aux Antilles avec l'escadre légère avec l'escorteur d'escadre Chevalier Paul ainsi que le pétrolier la Saône qui assurait le ravitaillement de tout ce petit monde. Michel était sur le Basque et ici photographie la Saône qui ravitaille à tribord le Breton. (Photo Michel DABOUDET - 1964) 


1964. De nouveau le Breton pris du Basque. Peut-être durant une manoeuvre entre les deux bateaux. (Photo Michel DABOUDET - 1964)


1964. Le Breton sans doute au cours du même exercice.L'armement bien positionné et une passerelle plus importante donne aux escorteurs de ce type une ligne harmonieuse et bien "marine". Merci à Michel d'avoir croisé le Breton durant ses activités marines. (Photo Michel DABOUDET - 1964)


1963. Le Breton sert de support aux oeuvres sociales de la marine. Il tient bien son rôle, on voit bien ici la passerelle agrandie qui rendait les navigations par gros temps beaucoup plus confortables. (Photo ?? - 1963)



Le Breton trouvé sur www.alabordache.com. Comme je n'ai trouvé aucune référence quant à l'auteur et la date, selon la formule consacrée, que son auteur se fasse connaître, je lui rendrai l'hommage qu'il mérite. La mer est formée et renvoi à ma remarque précédente sur le confort de veille. (Photo auteur ?? - date : ??)


Le Breton également trouvé sur www.alabordache.com. Même remarque que précédement quant aux sources et à l'auteur. Le bateau se trouve dans un bassin de Cherbourg à une date inconnue. Si vous passez dans le grand port du Cotentin, n'oubliez pas de visiter la gare maritime restaurée ainsi que le sous-marin nucléaire le Redoutable, du grand travail de préservation. (Photo auteur ?? - date : ??)

(retour en haut de la page)


La rubrique des "Souvenirs du Breton", n'était pas fournie, mais grâce à une personne rencontrée sur un forum de marine, dont le père était sur le Breton, cela s'arrange. Pour être complet, cette personne de 23 ans (en 2007), est engagée dans la marine, et fait partie de ce personnel féminin embarqué qui a tant changé l'image de notre "vieille Royale". Je lui souhaite sincèrement une belle carrière et je la remercie encore.  

 1972 - Escalier de descente dans un poste d'équipage. Sur la gauche un ensemble de 3 banettes et une colonne de caissons au milieu. Photo d'ambiance.



1972 - Poste d'équipage du Breton. J'ai du retoucher cette photo car un peu sombre, mais elle donne une bonne idée de l'espace "intime" que l'on pouvait avoir à bord. Une couchette genre "SNCF" à l'ancienne et un caisson ridiculement petit mais qui pouvait engouffrer un nombre incalculable d'objets.


1972 - Le Breton, la plage arrière vue depuis le roof supérieur.



1972 - Photo prise depuis la plage arrière vers l'avant. Depuis 1968, le Breton fait partie du groupe M. Ce groupe assure avec le Henri Poincaré, le suivi des tests de tirs de missiles de la marine dans l'atlantique. Pour cela des appareillage électroniques sont installé à bord, on voit ici, à la place de l'affût de 57mm supérieur, un module de suivi des missiles en forme de lanterne.



1972 - Le Breton à quai à Brest. A couple d'un autre escorteur rapide. On a ici une meilleure vue du module de suivi et du local correspondant. A gauche, une des valises porte-topilles de réserve, sans doute peu utilisée à l'époque. Encore merci à "BBMECAN" qui m'a autorisé à publier ces photos.

 (retour en haut de la page)

"Retour à la page Souvenirs"