SOUVENIRS DU CORSE



DCAN LORIENT 1951-1952 Construction du Corse.


En 1951, était posé la première tôle de ce qui allait devenir le Corse, premier bateau militaire d'une certaine importance lancé après la deuxième guerre mondiale. Il marquait le renouveau de la flotte de guerre française, armée jusqu'à là de bateaux français datant d'avant guerre, de prises de guerre allemandes ou italiennes ou de bateaux fournis par les alliés américains et anglais. Ces photos sont issues de la DCAN Lorient et prises au jour le jour au fur et à mesure de la construction. Je les ai obtenues sur le site du Service Historique de la Défence de Chatellerault, qui a mis en ligne une grande partie de ses trésors, plans et photographies, encore merci et bravo pour ce travail inestimable pour ceux qui aiment les bateaux. Certains trouveront peut-être un peu fastidieux tous ces clichés, mais je trouve que le "Corse" et surtout ceux qui l'ont construit le méritent bien. Bonne lecture.


Le 31 octobre 1951, manoeuvre du bloc F9, servant sans doute à recevoir la structure de la quille du Corse. (photo DCAN Lorient - 1951)

Le 30 novembre 1951, on procède à la préfabrication des panneaux qui composeront le fond du bateau (photo DCAN Lorient - 1951)


Le 11 décembre 1951, la suite de la préfabrication des panneaux de fond, photo un peu plus explicite que la précédente. (Photo DCAN Lorient - 1951)



Le 22 janvier 1952, mise en place des premiers éléments de l'étrave. (Photo DCAN Lorient - 1952)


Le 30 janvier 1952, l'étrave commence à prendre forme, côté tribord. (Photo DCAN Lorient - 1952)


11 février 1952, vue de la grue et de la zone de stockage des éléments préfabriqués, le Corse se trouve dans le hangar d'assemblage à gauche de la photo. (Photo DCAN Lorient - 1952)


Le 30 avril 1952, autre vue de cette aire de stockage, je pense que la construction en préfabriqué était une technique relativement nouvelle pour les chantiers français à l'époque, sans doute avaient-il été inspirés par ce que les allemands avaient fait pendant la guerre pour la construction des sous-marins. (Photo DCAN Lorient - 1952)


Le 30 avril 1952, 43ème jour de montage, la coque du Corse commence à prendre forme. (Photo DCAN Lorient - 1952)


Le 29 mai 1952, les belles lignes de la coque des escorteurs rapides commencent à être bien visibles, vue de l'arrière tribord. (Photo DCAN Lorient - 1952)


Le 17 juillet 1952, la coque est terminée, le bloc passerelle commence à être monté, nous sommes au 94ème jour de montage du bateau. (Photo DCAN Lorient - 1952)



Le 31 juillet 1952, une maquette de presque un mètre de long pour y voir un peu plus clair dans le mécano. Mais où donc sont passées ces maquettes ? On peut rêver d'un musée où auraient été préservées toutes ces maquettes. (Photo DCAN Lorient - 1952)


Le 4 août 1952, le Corse est prêt à être lancé. Il n'est plus retenu que par quelques madriers. Le nom du bateau semble être peint et pas encore matérialisé par des lettres en acier. (Photo DCAN Lorient - 1952)


Le 4 août 1952, autre vue juste avant le lancement, les pavillons sont à poste, le nom du bateau est peint de chaque côté de l'étrave, il en disparaîtra lors de l'achèvement du Corse. (Photo DCAN Lorient - 1952)


Le 5 août 1952, le moment tant attendu, le Corse entre pour la première fois dans son élément. Il y sera bien. Il y a du monde sur les rives du Scorff pour assister à l'évènement. (Photo DCAN Lorient - 1952)


Le 5 août 1952, La coque s'est arrêtée, elle semble bien dans ses lignes d'eau. (Photo DCAN Lorient - 1952)


Le 5 août 1952, le bateau flotte au milieu du Scorff, pris en charge par les remorqueurs du port de Lorient. Je n'ai jamais véçu le lancement d'un bateau, mais cela doit être un grand moment d'émotion, surtout si l'on pense que le Corse était le premier "grand" bateau de guerre construit en France après la guerre. Il y a encore beaucoup de travail pour qu'il soit opérationnel, mais ça c'est une autre histoire ! (Photo DCAN Lorient - 1952)




le 06 août 1952. Les à-côtés d'un lancement, voici le renfort arrière utilisé lors de la mise à l'eau, je présume que la partie arrière de la quille venait reposer dans l'élément en "V", le masque protégeant le tout. (Photo DCAN Lorient - 1952)



Le 06 août 1952. Le Corse est dans son élément depuis la veille. vue de la forme de lancement avec la partie de la photo précédente en bas à gauche et la "savate" remise au sec. (Photo DCAN Lorient - 1952)




Le 20 février 1953. Le Corse est en achèvement à flot avec à couple le Brestois. Le gros des travaux se passe maintenant à l'intérieur. (Photo DCAN Lorient - 1953)



Le 4 mars 1953. Les deux escorteurs rapides sont revenus dans un bassin de l'arsenal. Je ne sais pas à quoi correspondent les tâches sur l'étrave, des essais de peinture ? (Photo DCAN Lorient - 1953)



Le 26 mars 1953. Nous attaquons maintenant l'intérieur du Corse. Voici le compartiment machines comme l'indique la légende. (Photo DCAN Lorient - 1953)



Le 26 mars 1953. AUtre vue du compartiment machine. (Photo DCAN Lorient - 1953)



Le 29 mai 1953. Le groupe électrogène babord. Je pense que c'est celui qui se trouvait juste devant la chaudière babord. (Photo DCAN Lorient - 1953)



Le 29 mai 1953. Cette photo est un "cadeau" pour nos amis élèctriciens, car pour ma part, je n'y connait pas grand chose. (Photo DCAN Lorient - 1953)


"Retour à la page au debut de la page"



27 avril 1953. L'escorteur C1, en l'occurence le Corse en achèvement à flot, sous la grande grue de Lorient. (Photo DCAN Lorient - 1953)




29 mai 1953. Le Corse. dans le bassin II. Le nom apparaît sur l'étrave. Je pense à la fierté des gens qui construisent ces bateaux, je veux leur rendre hommage ici, car il sont souvent les oubliés de l'histoire de notre marine. (Photo DCAN Lorient - 1953)

29 mai 1953. Le 



29 mai 1953. Le Corse. Alésage des supports d'arbres de l'hélice babord et jaumière. La jaumière est l'ouverture que l'on pratique dans la coque pour faire passer la mêche du gouvernail. (Photo DCAN Lorient - 1953)



29 mai 1953. Le Corse. Vue détaillée de la machine qui va faire l'alésage du support d'arbre babord. Ce travail doit être d'une grande précision si l'on veut éviter plus tard des problèmes comme les vibrations dans l'arbre. (Photo DCAN Lorient - 1953)



29 mai 1953. Le Corse. Autre vue de l'alésage des supports d'arbres. Ces photos peuvent paraître fastidieuses à certains, mais égoïstement j'ai envie de me faire plaisir. (Photo DCAN Lorient - 1953)



29 mai 1953. Le Corse. Toujours dans les travaux de mécanique de précision, pléonasme je vous l'accorde, ici nous sommes sur le roof torpilles à l'avant du bateau, et on procède à l'alésage de la sous-sellette des tubes lance-torpilles tribord arrière. (Photo DCAN Lorient - 1953)




11 août 1953. Le Corse. Embarquement de la chaudière babord, sous l'oeil sans doute interessé des mécaniciens du bord, il faut dire que le bébé est de taille. (Photo DCAN Lorient - 1953)



11 août 1953. Le Corse. Autre vue de l'embarquement et installation de la chaudière babord. (Photo DCAN Lorient - 1953)



11 août 1952. Le Corse. Autre vue de l'embarquement de la chaudière babord. La cheminée est déjà en place. Pour connaître à quel point la place est comptée à bord des bateaux de guerre, surtout à cette époque, nous n'en comprennons que mieux la délicatesse de la manoeuvre. (Photo DCAN Lorient - 1953)



"Retour à la page au debut de la page"

"Retour à la page Souvenirs"