SOUVENIRS DU CORSE



DCAN LORIENT 1951-1952-1953

 Construction du Corse (2ème partie).


Voici la suite des aventures du Corse, plus précisément sa gestation et sa petite enfance. Ces photos sont toujours de la DCAN Lorient et prises au jour le jour au fur et à mesure de la construction. Je les ai obtenues comme les précédentes sur le site du Service Historique de la Défence de Chatellerault, qui a mis en ligne une grande partie de ses trésors, plans et photographies, encore merci et bravo pour ce travail inestimable pour ceux qui aiment les bateaux. Bonne lecture.


Le 24 novembre 1953, le meccano ou le puzzle (au choix !) de la machine est en train de se mettre en place. Nous sommes à la chaufferie, aux auxiliaires à tribord arrière. (photo DCAN Lorient - 1953)

Le 24 novembre 1953, l'autre côté des auxiliaires dans la chaufferie, à babord arrière. Un peu pour les initiés (dont je ne suis pas), je vous l'accorde. (photo DCAN Lorient - 1953)


Le 11 février 1954. Un bateau sans mât n'est pas un vrai bateau. On procède ici aux premiers essais du mât principal du Corse. La structure ne repose pas encore sur le bateau. (Photo DCAN Lorient - 1954)



Le 10 février 1954. Une autre vue des essais de mât. Je mets cette photo surtout pour l'atmosphère qui s'en dégage. Ces photos dont l'utilité est d'abord technique, ne manquent pas de poésie. (Photo DCAN Lorient - 1954)


Le 1er avril 1954, on procède à l'embarquement du réducteur babord. Le réducteur est cette grosse pièce qui permet de faire passer en la réduisant, la puissance des turbines (à quelques milliers de tours par minute) vers les arbres d'hélice (à quelques centaines de tours/minute au maximum). Au dessus de la photo un autre navire en construction, escorteur rapide ou d'escadre, la photo ne permet pas de le dire. (Photo DCAN Lorient - 1954)


Le 16 juillet 1954, le Corse est au bassin. Cette photo nous montre la glissière qui va permettre de faire entrer la ligne d'arbre tribord jusqu'au réducteur dans la salle des machines. (Photo DCAN Lorient - 1954)


Le 30 juillet 1954, on commence a installer les aériens du Corse. Tout en haut l'antenne du radar de veille DRBV-20A en forme de grille, et juste en dessous, le radar de navigation DRBN-32, l'électronique française est en train de remonter son retard de la 2ème guerre, ces radars sont les premiers réellement opérationnels construits par la France, après les essais sur "Normandie" à la fin des années 30 et sur le "Strasbourg" en 1942. (Photo DCAN Lorient - 1954)


Le 11 août 1954, Le Corse a retrouvé son élément. Le voici amarré sur coffre à Lorient. Il a fière allure et on sent une certaine fierté dans le chef du photographe. (Photo DCAN Lorient - 1954)

"Retour à la page au debut de la page"


Le 11 août 1954, Le Corse de 3/4 arrière, sur la plage arrière, quel est cet appareillage qui ressemble à un grenadeur ? Essais, ou apparaux de dragage ? (Photo DCAN Lorient - 1954)


Le 2 septembre 1954, le Corse en achèvement à flot, on procède aux essais de gite qui consistent à faire giter le bateau pour voir ses capacités de redressement, des grand câbles relient le Corse à la grue. (Photo DCAN Lorient - 1954)


Le 2 février 1955, l'aménagement de l'intérieur continue, nous voici dans le PC radio à l'arrière du bloc passerelle tout contre la cheminée, vue vers l'avant. (Photo DCAN Lorient - 1955)


Le 2 février 1955, la vue vers babord du central radio, ne vous fiez pas à l'aspect vieillot, ces appareils étaient très modernes pour l'époque. (Photo DCAN Lorient - 1955)


Le 2 février 1955, le PC radio, qui ressemble un peu à un bureau des "Postes Télégraphe et Téléphone", il ne manque plus que la gracieuse "demoiselle du téléphone". Je me souviens que dans les années 70, quand nous devions téléphoner à nos familles nous devions aller au PC radio pour qu'un collègue transmetteur nous donne une ligne vers l'extérieur, les téléphones portables n'existaient bien-sûr pas. (Photo DCAN Lorient - 1955)


Le 2 février 1955, le poste d'émission avant, mes connaissances techniques en la matière sont très limitées, donc je fais appel aux anciens pour plus d'informations. (Photo DCAN Lorient - 1955)



Le 2 février 1955, la visite continue dans les entrailles de la bête,voici le local radar, la cloison avant, cette photo fleure bon l'époque où l'électronique était encore un peu monumentale. (Photo DCAN Lorient - 1955)


Le 2 février 1955, toujours dans le local radar. (Photo DCAN Lorient - 1955)


Le 2 février 1955, nous sommes dans le PC radar.L'ergononomie a quand même fait beaucoup de progrés, mais à l'époque ces techniques restaient à l'avant-garde de la technologie. (Photo DCAN Lorient - 1955)


Le 2 février 1955, le gros oeil un peu cyclopéen du radar dans le Central Opérations qui commence à prendre forme. (Photo DCAN Lorient - 1955)




Le 2 février 1955, deux autres vues du Central Opérations, avec la vitre de positionnement des cibles, une vue "de jour" et une vue "en exploitation", il faut imaginer ce local dans l'excitation de l'action, avec tous les postes occupés et les ordres qui fusent. (Photo DCAN Lorient - 1955)


"Retour à la page au debut de la page"


11 août 1954. Petit retour en arrière, la ligne générale du Corse est définitive. Même la baleinière est en fonction à l'arrière. (Photo DCAN Lorient - 1954)


18 août 1954. Autre vue par le travers tribord. (Photo DCAN Lorient - 1954)


14 mars 1955. Le PC transmissions, vue depuis l'avant, le PC trans se trouvait au niveau de la passerelle inférieure à babord en face du central opérations. (Photo DCAN Lorient - 1955)


14 mars 1955. Toujours le PC transmissions, on est encore loin de la technique actuelle, mais je trouve que le pavillon en cuivre à droite de la photo garde tout son charme, il devait relier le PC trans à la passerelle de navigation située juste au-dessus. (Photo DCAN Lorient - 1955)


14 mars 1955. Le Central radio, vue vers la cloison avant. Le central radio se trouvait sous la passerelle inférieure à babord à toucher la base de la cheminée. (Photo DCAN Lorient - 1955)


14 mars 1955. Le central radio de secours, cloison avant. Si au cours d'un combat, le central radio était indisponible, il existait un autre central de secours situé plus à l'arrière au niveau du pont principal juste à la hauteur de la baleinière. (Photo DCAN Lorient - 1955)


"Retour à la page au debut de la page"



14 avril 1955. Dans le même local que la photo précédente, mais la vue vers la cloison arrière. (Photo DCAN Lorient - 1955)


14 avril 1955. Rien ne vous sera épargné du local radio de secours. Voici la cloison tribord. Plus sérieusement en bas de la photo, il me semble que se sont des batteries sur un moteur électrique. (Photo DCAN Lorient - 1955)


14 avril 1955. Vue depuis tribord du mât principal (avant). Tout en haut du mât on peut voir l'antenne du radar DRBV-20A, et en dessous l'antenne du DRBV-32 (radar de navigation). Le DRBV-20A, premier radar français vraiment opérationnel, sera remplacé par un radar DRBV-22A plus performant, mais le Corse gardera toujours son radar d'origine. (Photo DCAN Lorient - 1955)


14 avril 1955. Vue du matereau arrière, servant surtout de support aux câbles radio, VNF, VHF et gonio. A noter contre le mât, l'échappement des diésels qui se trouvent dans le compartiment des turbines et condenseurs. Au premier plan à gauche, le canon de 20mm sous sa toile protectrice. (Photo DCAN Lorient - 1955)

"Retour à la page au debut de la page"

"Retour à la page Souvenirs"